Philosophie

Vous êtes ici : Accueil > En classe > Exercices >

QCM sur quelques repères

Mise à jour : 30 décembre 2011

Un QCM destiné à aider les élèves à bien utiliser les repères, proposé par Valérie Debuiche du lycée Robert de Luzarches à Amiens.

1. Quelle est la proposition qui nie cette proposition : « Quelques animaux sont marins. » ?

  1. Quelques animaux vivent sur terre.
  2. Aucun animal ne vit sur terre.
  3. Tous les animaux vivent sur terre.

2. Quelle est la notion contraire de « universel » ?

  1. Singulier.
  2. Particulier.
  3. Général.

3. Le contraire de « nécessaire » est…

  1. ce dont on peut se passer.
  2. ce dont le contraire est possible.
  3. ce qui n’est pas évident.

4. « L’actuel Roi de France est chauve. »

  1. Cette proposition est fausse car il n’y a pas de roi en France actuellement.
  2. Cette proposition est vraie car elle ne contient aucune contradiction.
  3. Cette proposition n’est ni vraie ni fausse car elle ne contient aucune contradiction et il n’y a pas de roi en France actuellement.

5. Pour l’homme, le fait d’avoir un cœur est…

  1. essentiel puisque aucun homme ne peut vivre sans cœur.
  2. n’est pas essentiel puisque l’homme reste homme, tant qu’il est doué de raison et même s’il n’a pas de cœur.
  3. accidentel puisque le cœur n’est pas indispensable à la vie de l’homme : il peut très bien vivre avec une pompe à la place du cœur.

6. « La conscience est nécessaire aux hommes. » Ceci revient à dire que…

  1. sans conscience, l’homme n’est plus qu’un animal.
  2. l’homme a besoin de la conscience pour être ce qu’il doit être : libre et heureux.
  3. la conscience ne constitue pas une différence spécifique entre les hommes et les animaux.

7- Laquelle de ces assertions est incorrecte ?

  1. Tout ce qui est contingent est réel.
  2. Tout ce qui est réel est possible.
  3. Tout ce qui est possible est contingent.
  4. Aucune.

8. « Les hommes sont des êtres méchants par nature : c’est la société qui les empêche de nuire aux autres. » est un énoncé…

  1. subjectif car il dépend de l’étude l’homme qui est un être conscient, c’est-à-dire un sujet, dans son rapport avec la société, c’est-à-dire l’ensemble des autres sujets.
  2. subjectif car il est fondé sur l’observation et l’étude historique et sociologique du comportement humain.
  3. subjectif car il relève d’un jugement de valeur : aucune observation ne permet de tirer une loi générale sur la méchanceté naturelle de l’homme.

9. Un homme lève le bras pour cueillir des fruits. Laquelle de ces assertions est correcte ?

  1. Les fruits sont la cause finale de la cueillette et le mouvement du bras en est la cause efficiente.
  2. Les fruits sont la cause efficiente de la cueillette et le mouvement du bras en est la cause finale.
  3. La cueillette est la cause finale du mouvement du bras et les fruits en sont la cause efficiente.
  4. La cueillette est la cause efficiente du mouvement du bras et les fruits en sont la cause finale.

10. « Le légitime dépasse parfois le légal. » signifie que…

  1. la juridiction n’embrasse pas tout le champ de la justice.
  2. les lois positives sont au-dessus des lois morales.
  3. le droit est toujours juste.

11. « Tous les élèves ne peuvent pas faire des études souvent trop coûteuses. » et « Des bourses sont allouées aux élèves les plus démunis pour qu’ils puissent poursuivre des études. »

  1. La 1ère sentence décrit ce qui est en fait et la 2nde ce qui est en droit.
  2. La 1ère sentence décrit ce qui est en droit et la 2nde ce qui est en fait.
  3. Les deux sentences décrivent ce qui est en fait.
  4. Les deux sentences décrivent ce qui est en droit.

12. Laquelle de ces assertions est correcte ?

  1. L’absence de contraintes est une condition nécessaire de la liberté.
  2. L’absence d’obligations est une condition nécessaire de la liberté.
  3. L’absence de contraintes n’est pas une condition nécessaire de la liberté.
  4. Aucune.

13. Obéir, c’est se priver de sa liberté, lorsque…

  1. l’on se soustrait à l’obéissance.
  2. l’on est contraint à l’obéissance par ce qui commande.
  3. ce à quoi on obéit représente une obligation.

14. Laquelle de ces assertions est correcte ?

  1. On peut expliquer les comportements et sentiments humains parce que tout ce qui advient est toujours déterminé.
  2. On peut interpréter les faits humains comme on interprète les phénomènes naturels dans les sciences de la nature.
  3. On peut comprendre les phénomènes psychiques et les faits humains parce que tout ce qui advient a toujours une cause.
Visuel de la saisine de l'administration par voie éléctronique
Visuel du bouquet de services académiques

Contacts et services