Visuel du bouquet de services académiques

Philosophie

Sommaire

Programme de philosophie en classe terminale de la série "sciences et technologie de l’agronomie et du vivant”

Le baccalauréat STAV, "sciences et technologie de l’agronomie et du vivant”, est un baccalauréat technologique qui relève du Ministère de l’agriculture. On peut trouver ce programme et son référentiel à l’adresse suivante : http://lettres-ouvertes.enfa.fr/files/2011/01/programme-philo-STAV11.pdf

 Objectif 4 - Interroger des faits, des pratiques, des opinions, des savoirs pour élaborer une réflexion philosophique

La spécificité de l’enseignement de la philosophie dans la voie technologique.
L’enseignement philosophique en baccalauréat technologique ne vise pas à former des spécialistes de la discipline, mais à initier les élèves à la réflexion philosophique de façon à leur permettre d’exercer leur esprit critique et de développer une attitude responsable dans le monde où ils vivent.
Pour cela, on aura soin de privilégier, dans les activités proposées aux élèves, celles qui leur permettront de mettre à l’épreuve leurs propres représentations.
L’accumulation de connaissances, mêmes philosophiques, n’est pas en soi une garantie de la qualité de la pensée philosophique. Toutefois, il est nécessaire que des connaissances et des références de qualité puissent être mobilisées par les élèves pour soutenir et enrichir leur réflexion. L’étude de textes philosophiques est donc indispensable.

 Compétences attendues

Conceptualiser

  • Procéder à l’analyse philosophique des sens et des usages des termes exprimant la notion.
  • Mettre en question des sens et représentations concernant la notion.
  • Explorer l’extension et la compréhension de la notion.

Problématiser

  • Soumettre des opinions à la critique, pour identifier un problème philosophique et ses enjeux.
  • Construire et formuler une problématique philosophique.
  • Faire l’analyse d’un texte philosophique : en reconnaître la problématique, expliciter ses présupposés, dégager les thèses en présence et l’argumentation, en préciser les enjeux et l’intérêt
    philosophique.

Argumenter philosophiquement

  • Développer un discours cohérent respectant la logique de la pensée.
  • Présenter et défendre une thèse en développant un discours ancré dans le réel et visant l’universalité.

Les trois objectifs sont inséparables.
Les trois objectifs assignés à l’enseignement philosophique ne prennent leur sens que dans leur articulation.

 Les contenus

La discipline « philosophie » est une découverte pour les élèves en fin de leurs études secondaires et le temps total qui peut y être consacré est limité.
Il serait vain de prétendre explorer l’ensemble des notions, des problématiques et des systèmes philosophiques qui constituent le champ des pratiques philosophiques. Le programme fait donc délibérément des choix guidés par une triple nécessité :
. que les notions retenues permettent au mieux, pour les élèves de série technologique, de se familiariser avec le travail philosophique ;
. que le nombre de ces notions soit réduit ;
. que celles-ci correspondent à des problèmes, à des pratiques que les élèves peuvent effectivement rencontrer dans leur vie de lycéens et de jeunes citoyens.
Les notions retenues délimitent ainsi des champs problématiques possibles. Le travail sur chaque notion articule les trois objectifs.

1. Le projet pédagogique

Le professeur a le souci de ne pas juxtaposer l’étude successive des notions mais de construire son enseignement en séquences organisées qui articulent les problématiques entre les concepts.
Il lui appartient de choisir l’ordre suivant lequel il aborde les différentes notions, exception faite de la question Art et société qu’il convient de traiter au premier trimestre de l’année de terminale, en lien avec le CCF de la matière 1.
Trois démarches sont possibles :
. soit l’entrée se fait à partir des notions mises en œuvre à partir des problématiques possibles, selon le processus en général suivi dans les manuels de philosophie. On confronte alors cette démarche à des objets, des domaines de questions et de pratiques que d’autres disciplines appréhendent différemment ;
. soit l’entrée privilégie un thème dont la formulation est empruntée à une question de société. Il convient alors de replacer cette question dans le champ philosophique en montrant comment celle-ci s’éclaire à la lumière de notions et de problématiques élaborées par la tradition philosophique ;
. soit, enfin, l’entrée interroge des pratiques choisies, par exemple, parmi celles que rencontrent les élèves dans leur formation, leurs activités de loisirs ou de jeunes citoyens.
Le professeur veille à proposer aux élèves des situations didactiques et des exercices qui leur permettent de mettre en question leur propre pensée, leurs représentations et exigent d’eux un effort soutenu de mise en forme. Si le dialogue, le débat, la confrontation argumentée, l’exposé, sont des formes d’expression fort intéressantes, l’expression écrite de la pensée est indispensable. Il convient de proposer des écrits divers, de longueur très variable.

2. L’interdisciplinarité

Le travail avec les autres disciplines est un moyen privilégié pour inscrire cet enseignement dans l’objectif général de la matière 5 en développant une réflexion critique sur le monde contemporain à partir d’événements, de thèmes ou de problématiques étudiés selon les différent points de vue et méthodes des différentes disciplines. Les notions au programme offrent de nombreuses possibilités pour mener ce travail. La question Art et société est traitée en lien avec la matière 1 dans le cadre de la préparation au C.C.F.
S’il est souhaitable que ces travaux s’effectuent de façon privilégiée avec les enseignants intervenant dans la classe, il peut aussi être conduit avec des personnes extérieures (praticiens du droit, chercheurs, ingénieurs, conservateurs de musée …).

3 . La pluridisciplinarité

La question intitulée « L‘Homme et la nature », traitée dans l’objectif 3 de la matière 8 intitulé « Enjeux liés au vivant et aux ressources », permet d’approfondir certaines notions du programme, en particulier « Science, technique et morale » et « l’Homme et la nature » Des séances pluridisciplinaires avec les professeurs de biologie et de S.T.A. sont mises en place dans l’horaire imparti (30 heures).

4. L’étude des textes philosophiques

La place que doit occuper la lecture et l’étude de textes issus de l’oeuvre des philosophes, dont on s’accorde à reconnaître qu’ils ont marqué l’histoire de la philosophie, est un objet de débat récurrent. Il convient de bien apprécier le rôle que cette étude peut jouer. En classe de terminale de la filière technologique, ne sont au programme, ni l’histoire de la philosophie, ni l’étude de systèmes philosophiques. L’enseignement philosophique en baccalauréat technologique ne peut être, en réduction, ce qui se pratique dans les sections de philosophie des universités françaises. L’étude philosophique de textes doit donc être considérée comme un moyen au service des objectifs que l’on vise et que précise ce programme.
Les auteurs de la tradition philosophique sont privilégiés d’une part parce qu’ils ont su, de la façon la plus systématique et la mieux organisée, travailler les concepts mis en œuvre, débattre des enjeux de telle ou telle position, montrer en quoi leur propre position était intéressante et pouvait s’inscrire dans une conception cohérente de l’humain, du monde et d’autre part parce qu’ ils fournissent l’occasion de montrer le rôle qu’ont joué et que peuvent jouer les grands systèmes philosophiques. Au cours de l’année, les élèves lisent et étudient au moins une œuvre. Par œuvre, il faut entendre non seulement des ouvrages mais aussi des extraits substantiels (chapitre, livre) présentant une unité organique.

5. Orientations bibliographiques

Ce document fournit une liste indicative d’auteurs.
Chaque professeur pourra s’y référer pour construire ses séquences pédagogiques.
Des indications bibliographiques plus précises (œuvres, ouvrages proposant des exemples de travaux didactiques, sont indiquées par note de service).

 Opinion et vérité

Problématiques et thèmes indicatifs :

  • Qu’est-ce que l’opinion : croyance ? préjugé ? idée ?
  • La vérité se réduit-elle à l’accord des opinions ?
  • La vérité est-elle absolue ou relative ?
  • Tout peut-il être objet de vérité ?
  • Le langage et la pensée

Auteurs :

Bachelard - Benveniste - Descartes - Kant - Nietzsche - Platon - Rousseau

 Différences et inégalité

Problématiques et thèmes indicatifs :

  • Les différences entre les hommes justifient-elles les inégalités ?
  • Nationalisme, communautarisme, multiculturalisme
  • Ethnocentrisme
  • Minorités et universalisme républicain
  • Solidarité sociale

Auteurs :

Lévi-Strauss- Rousseau - Rawls - Taylor C.

 L’État, la liberté et la loi

Problématiques et thèmes indicatifs :

  • La liberté est-elle absence de contrainte ?
  • La loi est-elle la condition de la liberté ?
  • Qu’est-ce qui distingue le droit du fait (ce qui doit être / ce qui est) ?
  • La violence peut-elle être légitime ?
  • L’État est-il le garant des libertés ?
  • L’État a-t-il pour fonction de faire le bonheur des citoyens ?

Auteurs :

Épictète - Épicure - Foucault - Marx et Engels - Platon - Sartre - Thoreau - Tocqueville

 Science, théorie et expérience

Problématiques et thèmes indicatifs :

  • Quels sont les rapports entre la science et la technique ?
  • Connaissance scientifique et connaissance technique
  • Qu’est-ce qu’une démarche scientifique (loi, théorie, expérience…) ?
  • Distinction des sciences selon leurs objets et leurs méthodes (sciences pures, sciences de la nature, sciences humaines, sciences sociales)

Auteurs :

Bachelard - Descartes - Jacob F. - Kant - Popper

 Science, technique et morale

Problématiques et thèmes indicatifs :

  • La technique peut-elle ignorer la morale ?
  • La science est-elle idéologiquement neutre ?
  • Les moyens et les fins

Auteurs :

Dagognet - Kahn - Lenoir - Lévy-Leblond - Reeves - Rousseau

 L’homme et la nature

Problématiques et thèmes indicatifs :

  • L’homme peut-il exister indépendamment de son milieu (naturel, humain) ?
  • L’homme et l’animal
  • L’environnement, une question philosophique

Auteurs :

Arendt - Canto-Sperber - Dagognet - Descartes - Descola - Fontenay E.de - Foucault - Jonas - Larrère C. - Morin - Rousseau - Serres - Thoreau

 Le travail et les échanges

Problématiques et thèmes indicatifs :

  • Qu’est-ce que travailler ?
  • Travail, valeur, richesse
  • Le travail libère-t-il ?

Auteurs :

Marx - Méda D. - Ricardo - Smith -

 Art et société

Problématiques et thèmes indicatifs :

  • Qu’est-ce que créer ? (création divine et création artistique)
  • Imitation et création
  • La fonction de l’oeuvre d’art

Auteurs :

Alain - Benjamin - Charbonnier - Francastel - Hegel - Kant - Platon

Mise à jour : 4 décembre 2011