Philosophie

Plan d’actions pour la protection de l’École

samedi, 3 novembre 2018

http://philosophie.ac-amiens.fr/738-plan-d-actions-pour-la-protection-de-l-ecole.html

Dans le contexte de l’émotion suscitée par l’agression du lycée Branly de Créteil et dans la perspective de la rentrée des vacances de la Toussaint, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a réuni ce mercredi 31 octobre 2018 les recteurs d’académie sur le thème de la sécurité à l’école.

Depuis 17 mois, un travail important a été accompli, notamment pour professionnaliser le traitement des incidents. Une cellule ministérielle de veille et d’alerte a été mise en place et permet d’améliorer les signalements des faits. Cela a permis une connaissance plus précise et des interventions ciblées.
Le ministre souhaite maintenant approfondir ce sillon par des mesures complémentaires afin de mener une lutte résolue contre les violences et les incivilités à l’école qui touchent avant tout les plus fragiles.
Un climat scolaire apaisé, indispensable aux apprentissages, passe par l’unité de tous les acteurs, l’exercice serein de l’autorité, l’approfondissement et la systématisation des réponses apportées en cas de manquement aux règles de la vie commune.
Trois cercles sont à distinguer : la classe, l’établissement et l’environnement de l’établissement. Les mesures avancées aujourd’hui relèvent de l’Éducation nationale et concernent les deux premiers cercles.

Dans la classe

Dans l’établissement

Enfin, s’agissant de l’environnement de l’établissement, qui relève d’autres ministères, des collectivités locales et de l’ensemble de la société, s’ouvre une concertation qui vise à renforcer l’unité des institutions de la République autour de l’école.
Elle sera conduite par un recteur, un parlementaire et un maire, appuyés par un membre de l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche.
Elle portera en particulier sur 3 dimensions :
- la sécurisation des abords des établissements, avec le renforcement des liens avec les forces de sécurité publique et les collectivités territoriales
- la responsabilisation des familles et le soutien à la parentalité
- la mise en place de structures conçues pour élèves les plus difficiles, notamment les "polyexclus".
Elle aboutira avant le 15 décembre

La sérénité à l’école est une exigence républicaine afin de garantir la qualité de l’éducation pour tous les élèves de France.